Bienvenue sur notre site !



L'église se trouve au coin des rues de Pervyse et de Tervaete
Le secrétariat est au 17, rue de Pervyse (derrière l'église) - Tél. 02 733 83 29 et est accessible les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 12h00
Pour envoyer un courriel
au secrétariat ou au coordonnateur : cliquez !


La paroisse Notre-Dame du Sacré-Coeur à Etterbeek, une des communes de Bruxelles en Belgique est heureuse de vous accuellir sur son site web.

La paroisse compte plus de 9 000 foyers, soit environ 23 000 habitants. Elle occupe une surface de 130 ha. Son église se trouve à 3,5 km à vol d'oiseau de la Grand'place de Bruxelles. La paroisse fait partie de l'Unité Pastorale d'Etterbeek, du doyenné de Bruxelles Nord-Est, dans le vicariat francophone de Bruxelles, au sein de l'Archevêché de Malines-Bruxelles.

Sur ce site vous trouverez quantité d'informations utiles et de détails pratiques à propos de la vie de la paroisse et de ses habitants, et plus tard également un forum de discussion ainsi qu'un agenda électronique des évènements.  


Quelques photos...

...et un peu d'histoire...

La paroisse Notre-Dame du Sacré-Cœur a été fondée en 1925, sur la partie ouest et sud-ouest du territoire desservi par l’église Sainte-Gertrude, la seule église à l’origine du village et de la commune d’Etterbeek.
Il s’agissait d’une zone semi-rurale de fermes, de châteaux, de villas, mais aussi de sablonnières et de briqueteries. Le développement urbanistique de cette zone avait commencé déjà avant la guerre de 1914-1918, notamment avec le percement des grands boulevards de la seconde ceinture de Bruxelles. C’est surtout après 1918 que le quartier se développa rapidement et que la nécessité d’une nouvelle paroisse se fit sentir.

Un vicaire de St Antoine, l’abbé Peeters fut désigné comme premier curé, avec la charge de construire l’église. La paroisse fut oficiellement fondée en 1925 et l’église, de 800 places, rapidement construite, fut inaugurée en 1928 et consacrée en 1929. Si vous souhaitez en savoir davantage sur l'architecture....
... ou sur les cloches !
Durant les 15 années où il fut animateur de la communauté, le curé Peeters, avec ses trois vicaires, s’attela à créer un esprit de communauté en lançant de très nombreux mouvements et activités, notamment une des premières troupes scoutes de Belgique, ainsi que les écoles paroissiales. L’abbé Peeters mourut véritablement à la tâche en sillonnant sa paroisse. Son successeur, l’abbé Etienne Hemeleers, une forte personnalité, reprit le flambeau au début de la guerre de 1940.

Il marqua également profondément notre paroisse, en créant de très nombreuses œuvres florissantes, telles les Equipes d’Accueil, la Ligue du Sacré-Cœur et le Journal paroissial qui fut lancé durant la guerre pour faire contrepoids à la presse de l’occupant. C’est à lui que l’on doit aussi la construction de la bibliothèque et des salles paroissiales. Déjà pendant la guerre, donc bien avant le Concile Vatican II, à un moment où l’Eglise ne le permettait pas, des laïcs proclamaient en français, à l’ambon, les lectures et même une partie de la prière eucharistique pendant que le prêtre les disait en latin à l’autel.

Dans les archives, on peut retrouver à ce sujet des échanges de lettres captivantes (!) avec les autorités diocésaines. Après la mort foudroyante du curé Hemeleers, c’est le chanoine Jean Rabau, le Père Jean pour beaucoup d’entre nous, qui fut nommé curé de la paroisse en 1966. Professeur au séminaire de Malines et cérémoniaire de l’Evêque, il se passionna pour le Concile Vatican II et demanda de devenir curé pour en appliquer les principes dans une communauté paroissiale. Il nous arriva donc plein d’idées nouvelles sur la responsabilité de tous les chrétiens, sur la coresponsabilité, sur la nouvelle liturgie et bien d’autres choses. C’est ainsi que pendant plus de trente ans dans la paroisse il fut à la base de la création de nombreux mouvements, groupes et équipes de réflexion, de partage, de prière, d’annonce de l’Evangile, de catéchèse, de liturgie et d’animation. C’est aussi sous son impulsion que fut créée toute la pastorale et la vie des quartiers.

L’abbé Jacques t’Serstevens succède au Père Jean en septembre 1997 et l’histoire de notre communauté se continue avec lui dans la même espérance, la même vie et la même foi, jusqu’en 2007, où c’est l’abbé Christian Wijnants qui prend la relève. Mais ce 1er juillet 2015, l'abbé Christian Wijnants part pour de nouveaux projets et c'est le Père Amilcar Ferro, entouré d'une équipe de prêtres, qui lui succédera. L'Unité Pastorale d'Etterbeek sera coordonnée par Grégoire Barthélemy.

Cette courte histoire serait incomplète si nous ne rappelions pas le souvenir de tant de vicaires qui se sont succédé et ont aussi fort marqué la vie paroissiale en contribuant à la création et au développement de mouvements et équipes de tous genres.

Notre paroisse compte plus de 9 000 foyers, soit environ 25 000 habitants. Elle occupe une surface de 130 ha. Son église se trouve à 3,5 km à vol d’oiseau de la Grand’place de Bruxelles. Notons encore que notre paroisse fait partie de l’Unité Pastorale d’Etterbeek avec les Paroisses Sainte Gertrude et Saint Antoine de Padoue, du doyenné de Bruxelles Nord-Est, dans le Vicariat de Bruxelles, au sein de l’Archevêché de Malines-Bruxelles.

Editeur responsable: Secrétariat, rue de Pervyse  17 -1040 Bruxelles
 
f